Les conséquences des manifestations se feront sentir en 2019

Publié le 06.12.2018

Quels sont les premiers chiffres associés à ces manifestations ? Quelles conséquences pour le tourisme parisien ?

Les dérives des manifestations des gilets jaunes organisées à Paris le 1er décembre ont de sérieuses conséquences sur le secteur touristique. En effet, les annulations et les absences de réservation sont d’ores-et-déjà de l’ordre de 15%. Néanmoins, ce chiffre devrait augmenter d’ici la fin du mois de décembre, au gré des annulations et des séjours raccourcis dans  les hôtels de la capitale.

L’année 2018  restera cependant une bonne année d’un point de vue touristique pour Paris, avec une augmentation de 13% de l’activité touristique de janvier à novembre 2018 par rapport à 2017. Les conséquences se feront donc davantage sentir en 2019. En effet, aucune autre capitale de pays développé n’a présenté un tel niveau de violence, dirigé contre des symboles touristiques forts, tels que l’Arc de Triomphe avec une telle médiatisation.

Ces images cassent la dynamique de promotion  menée à la suite des attentats du 13 novembre 2015. Alors que la France redevenait attractive et attirait des clientèles étrangères à forte contribution générant  plus de chiffre d’affaires et par conséquent de la création d’ emplois , les récents évènements freinent considérablement cette dynamique.

En effet, la clientèle étrangère représente 70% des touristes à Paris et 60% des touristes en Ile-de-France. Ces images de la capitale en état d’émeute circulent à travers les médias internationaux et touchent ainsi les clientèles les plus contributrices.

De plus, on assiste à un décalage entre une France des grandes villes qui se porte bien et des espaces périurbains et ruraux qui voient leur pouvoir d’achat réduit. Aujourd’hui, nous pouvons d’ores et déjà constater des départs en vacances beaucoup plus faibles pour l’hiver, mais cela concernera également les départs du  printemps. Le fait que certains Français partent de moins en moins en vacances du fait des charges contraintes qui réduisent leur pouvoir d’achat se traduit souvent par des conflits sociaux.

Enfin, certains acteurs touristiques anticipent les conséquences de ces manifestations. En effet, un bon nombre d’opérateurs du tourisme diffèrent leurs investissements pour 2019 par crainte d’une baisse conséquence de leur chiffre d’affaire. Ainsi, le tourisme représentant 10% du PIB de l’Ile-de-France, l’impact des manifestations ne sera pas neutre pour l’économie et la création d’emplois.

Notre actualité

voir tout >>>