Développement de l'attractivité culturelle : quelle stratégie en France ?

France info petit

France Info - 9/03/2016

Vous ne disposez pas du lecteur Adobe Flash, installez-le !

Publié le 27.04.2016

Au-delà de l'attractivité touristique, quelle stratégie les métropoles peuvent-elles adopter pour dynamiser leur fréquentation ?

La France reste une destination attractive : c'est le premier pays récepteur de flux touristiques au monde. En revanche, en termes de dépenses touristiques, la France est au bas du podium derrière la Chine. De plus, la France perd des parts de marchés : ainsi, proportionnellement, lorsqu'on gagne un touriste en France, l'Espagne en gagne 4. De plus, les attentats ont eu un impact sur le tourisme : une destination attirante est celle qui peut garantir la sécurité. Or on constate une chute de la fréquentation depuis novembre, surtout pour les longs courriers (-7% depuis de la début de l'année).

Qu'en est-il de l'attractivité culturelle ? Malgré un patrimoine extraordinaire, la France compte peu de sites emblématiques et à très forte fréquentation comme le  Guggenheim, nos métropoles sont insuffisamment mises en tourisme, par rapport aux villes italiennes ou espagnoles. Cela s'explique notamment par une centralisation historique sur Paris, alors que des exemples de décentralisation comme Louvre Lens ou le centre Pompidou de Metz fonctionnent bien. Certaines villes commencent à miser sur le tourisme pourtant : à Bordeaux, la fréquentation d'agrément a doublé en 5 ans. Les métropoles manquent également de festivals, d'évènementiels grand public pour attirer largement.

Notre actualité

voir tout >>>