Un paysage touristique contrasté cet été

Publié le 29.07.2020

Entre les métropoles en difficulté et les destinations littorales et de montagne qui "sauvent les meubles", Didier Arino dresse un bilan du tourisme hexagonal à la veille du chassé croisé entre juillettistes et aoûtiens.

La situation est mauvaise pour les métropoles, voire catastrophique pour la capitale, pénalisées par l'absence des clientèles étrangères et une demande intérieure atone.

Sur le littoral, le bilan est "correct" : les hébergeurs enregistrent tout de même une baisse de 20% des nuitées, mais les taux d'occupation se sont améliorés lentement au cours du mois de juillet et progressent encore pour août. Malgré le retard, c'est donc plutôt une bonne performance par rapport aux prévisions il y a quelque semaine. La forte présence d'excursionnistes, des clientèles de proximité en sortie pour la journée, permet de dynamiser la fréquentation des restaurants et des commerces. 

Notre actualité

voir tout >>>