Tunisie : le scénario catastrophe

Publié le 10.07.2015

Nouveau coup pour le tourisme tunisien, déjà durement éprouvé depuis 4 ans.

Le secteur du tourisme en Tunisie représente 7% du PIB. En difficulté depuis le Printemps Arabe, la filière accusait un net recul de fréquentation. L'attentat du Bardo avait déjà porté un coup très dur à l'industrie touristique tunisienne : les réservations avaient pris du retard.

Face à cette nouvelle crise, les opérateurs tunisiens mettent tout en oeuvre pour rassurer la clientèle et atténuer l'impact : prévoir le report des séjours réservés, accorder un délai de réflexion aux clients qui le demandent, et éventuellement ne pas pénaliser en cas d'annulation...

Dans une moindre mesure, les répercussions de l'attentat de Sousse pourraient également se faire sentir en France. Pour des opérateurs tels que Marmara, Club Med ou Fram, la Tunisie est un marché de poids, et l'année 2015 était un enjeu important... Ces attentats, selon Didier Arino, directeur de PROTOURISME, auront forcément un impact sur ces entreprises, notamment en termes d'emploi.

Notre actualité

voir tout >>>