Pourquoi voyager avec des gens qui nous ressemblent ?

logo-RFI

Publié le 05.10.2018

Faire ses choix touristiques en fonction du type de clientèle ciblée, est-ce une preuve de repli sur soi ? Les voyages spécialisés constituent-ils une forme d’intolérance ? Comment analyser ces nouvelles pratiques touristiques ?

Le tourisme constitue aujourd’hui un réel business et représente quasiment 10% du PIB mondial. Or, depuis 50 ans, le marché unique du tourisme occidental a connu une profonde transformation, due à l’intégration de cultures qui ne voyageaient pas ou peu avant.

L’émergence de ces nouveaux types de voyageurs et surtout de leurs demandes touristiques entraîne la création d’offres spécialisées, telles que les voyages gay-friendly, les séjours à destination des familles ou encore les offres touristiques destinées spécifiquement aux clientèles vegan.

Plusieurs évolutions de la société peuvent expliquer ces nouveaux comportements. Refuge contre la stigmatisation des minorités ou revendication poussée à l’extrême, le voyage « entre soi » connaît aujourd’hui un réel essor : le passage d’un tourisme de masse à un tourisme de niche a permis la montée en puissance de ces offres ciblées sur des clientèles précises, portées par de nombreux opérateurs souhaitant profiter de ce marché prospère.

Mais ces voyages peuvent également être appréciés pour le sentiment de sécurité qu’ils procurent, les touristes restant dans leur zone de confort afin d’éviter toute rencontre désagréable.

Notre actualité

voir tout >>>