Observatoire Protourisme : le bilan des vacances d'hiver

Publié le 16.03.2016

Malgré un début de saison difficile, les tendances de réservation s'annoncent meilleures.

Les professionnels de la montagne "ont eu chaud", dans tous les sens du terme : entre des températures élevées et l'absence de neige au début de l'hiver, et le retard des réservations encore au début des vacances de février --15% en moyenne), la situation pour les professionnels de la montagne était mal engagée. Toutefois, les récentes chutes de neige et la hausse annoncée des réservations pour les semaines à venir, avec de très bons taux d'occupation prévus, devraient sauver la saison.

Les stations de sport d'hiver auront toutefois souffert des arbitrages de destination neige / soleil : on observe ainsi une progression des destinations long courrier vers l'Asie (Laos, Thaïlande, Birmanie), les Antilles françaises et Cuba (malgré le virus Zika) et les Etats-Unis. Les traditionnels partants vers le Magreb se sont reportés plutôt vers le littoral français, ou les pays voisins comme l'Espagne ou l'Italie.

Le risque terroriste est en effet désormais un facteur d'influence dans le choix des vacances : on le voit dans la défiance des Français à l'égard des pays du Maghreb, mais également dans la déiance des étrangers vis-à-vis de la France, considérée parfois elle-même comme un "pays à risque".

Notre actualité

voir tout >>>