L’image de la France mise à mal par les débordements à Paris

Publié le 05.12.2018

Quelle traduction économique des manifestations des gilets jaunes ? Quelle est la perception de la France à l’international ?

Les manifestations organisées à Paris le 1er décembre ont été marquées par de multiples débordements. Les conséquences économiques pour le secteur touristique sont déjà visibles : les réservations ont chuté de 15% et la tendance risque de se renforcer d’ici la fin de l’année. Ces annulations de réservations représentent des milliers d’emplois qui ne seront pas au rendez-vous.

L’impact sera surtout ressenti durant l’année 2019 (l’année 2018 restant malgré tout une « bonne » année pour le tourisme francilien) : le nombre de réservations et de nuitées sera probablement plus faible que ce qui était espéré.

De plus, ces évènements ternissent l’image d’une destination France attractive, qui avait été lentement reconstruire après les attentats de 2015 par des campagnes de communication fortes. Ainsi, dans les médias étrangers, Paris est clairement assimilée aux violences perpétrées par les manifestants. Par exemple, une campagne de contre-publicité est menée aux Etats-Unis. Les images relayées sur les réseaux sociaux ainsi que les témoignages recueillis des touristes sur place contribuent à affaiblir l’attractivité touristique de la capitale.

Au-delà des clientèles étrangères et parisiennes, c’est l’ensemble de l’Hexagone qui devrait subir les conséquences de cette crise. En effet, 1.5 millions de Français de moins partiront en vacances cet hiver. Avec ce climat d’insécurité et la baisse du pouvoir d’achat, cette tendance risque de s’accroître par la suite.

Notre actualité

voir tout >>>