Les circuits courts, aussi dans le tourisme ?

Publié le 08.07.2019

L'été 2019 sera une bonne saison pour les professionnels du tourisme français, avec plus d'arrivées étrangères, et plus de Français qui partent dans l'Hexagone.

Si la bonne météo des dernières semaines joue un rôle non négligeable dans le choix de rester en France - pas besoin d'aller "chercher le soleil" ailleurs -, l'Observatoire Protourisme montre que des préoccupations environnementales pèsent aussi dans le choix d'une destination, d'un hébergement, ou d'une activité. Loin d'être un mouvement de masse, on remarque pourtant qu'il prend de l'ampleur, particulièrement chez les moins de 30 ans : 900 000 Français disent avoir tenu compte de ce facteur, 200 000 avoir choisi de ne pas prendre l'avion.

Il est important que les professionnels se préparent et tiennent compte de cette tendance à partir moins loin, moins cher, mais sans sacrifier le contenu. La dimension de proximité ne veut pas dire des vacances au rabais : la volonté de redécouvrir des destinations de contenu, les "territoires", de privilégier le local, va de pair avec une exigence forte de qualité et d'authentique.

Notre actualité

voir tout >>>