Le patrimoine, le grand gagnant de ce début d'été

Publié le 04.08.2019

Confrontés à la canicule, les touristes ont souvent opté pour des destinations plus fraîches ; parmi les activités, la plage recule au profit des "vieilles pierres".

Cette année, la Méditerranée et la Corse ont enregistré un fort recul sur le mois de juillet, de -2 à -8% selon les stations. Les touristes ont privilégié la façade atlantique, notamment la Bretagne et la Normandie, mais aussi la montagne et les zones de lac. Les activités évoluent également : passer toutes ses vacances à la plage fait moins rêver les Français, en recherche de contenu et de découverte. Les villes patrimoniales comme Albi ou Carcassonne ont ainsi tiré leur épingle du jeu sur ce début d'été.

Notre actualité

voir tout >>>