L'embellie du printemps se confirme

Publié le 10.05.2017

Les dimanches d'élection auront finalement peu d'impact sur la fréquentation touristique du printemps, qui s'annonce bien meilleure que l'an dernier.

On a constaté une baisse de 25 à 30% de la fréquentation touristique sur ces deux weekends d'élection présidentielle. Pourtant les professionnels du tourisme ont le sourire après les vacances de Pâques, où les Français sont davantage partis qu'en 2016. Beaucoup envisagent également un séjour sur les ponts de l'Ascension ou de la Pentecôte. Confrontés à des arbitrages budgétaires, les vacanciers ne peuvent démultiplier les séjours : ils vont reporter leur départ du pont du 8 mai sur d'autres longs weekends

D'ailleurs le printemps 2017 est en avance par rapport à l'an dernier. On se souvient d'un printemps 2016 marqué par une météo catastrophique, des grèves, des pénuries d'essence et peu de ponts en mai. Or cette année, 2 millions de partants supplémentaires effectueront un séjour entre avril et juin. Les destinations balnéaires, mais aussi urbaines comme Paris, Bordeaux, Toulouse, progressent, et enregistrent une hausse des arrivées étrangères. 

Les réservations pour l'été sont également en avance. Et bien qu'elles se soient infléchies au cours des deux dernières semaines, entre préoccupations électorales et mauvaise météo, on s'attend à une belle reprise pour la suite du mois de mai.  

Notre actualité

voir tout >>>