Juilletistes, Aoûtiens, les nouvelles tendances

Logo - France Info ©France info

FRANCE INFO 26.07.2019

Vous ne disposez pas du lecteur Adobe Flash, installez-le !

Publié le 27.07.2019

Les Français partent majoritairement au mois d’aout. On constate aujourd’hui une dessaisonalisation des vacances tout en conservant une concentration de fréquentation sur le mois d’Aout pour l’été.

Même si la fréquentation du mois de juillet 2019 a augmenté par rapport à celle de l’année 2018, elle reste encore timide. Cette année 1,3 millions de français supplémentaires partiront en vacances cet été avec un budget en hausse s’élevant à 1784 euros par foyer.

Pour ces départs, on constate une bonne répartition des flux sur l’ensemble du territoire national. Les partants affectionnent toujours autant le littoral. En raison de la canicule, la façade Atlantique a séduit un grand nombre de vacanciers par son climat favorable. Les zones de lac et la Montagne ont confirmé leur positionnement avec de bons résultats. Les résultats du tourisme urbain sont eux plus mitigés car les clientèles étrangères reviennent en France mais on constate  encore un nombre de visiteurs étrangers inférieur à la fréquentation de l’année 2018.  

La durée moyenne pour les partants en hébergement payant (campings, hôtels, villages de vacances...) est de 10,5 nuits. Les dernières années avaient vu cette durée diminuer : l’année 2019 a permis une reprise d’une ½ nuit supplémentaire. Les français  favorisent des destinations plus proches et accentuent leurs exigences sur la qualité des prestations. Cette tendance permet aux hébergements les plus qualitatifs d’accroitre leur activité. Les destinations comme la Bretagne, le Pays Basque  et l’Aude Pays Cathare progressent  grâce à leurs offres touristiques et culturelles bien marquées.

Pratiquer des activités est au centre des attentes des Français. C’est pour cela que le tourisme thématique progresse car il garantit de la découverte, des rencontres et de l’expérientiel. L’œnotourisme, le tourisme fluvial et le tourisme sportif avec notamment les activités liées au vélo progressent rapidement.

On constate une prise en compte de plus en plus importante de l’environnement auprès des clientèles, souvent les plus jeunes, qui se soucient de l’impact de leurs activités sur la nature. Cette prise de conscience s’est manifestée par le fait que 200 000 estivants ont renoncé à  prendre l’avion entre les mois d’avril et de juillet pour partir en vacances dans des régions plus proches. Les répercussions de l’activité touristique sur l’environnement et la volonté de découvrir les produits de terroir proposés au travers de circuits courts motivent les choix des vacanciers. La recherche d’hébergements atypiques et le souhait de côtoyer la population sont des attentes de plus en plus présentes auprès des clientèles.

Les jeunes qui ne conçoivent pas leurs vacances de façon classique uniquement sur la période estivale de juillet-aout sont très attirés par les festivals. Les vacances prennent des formes nouvelles articulées autour de moments de rencontre entre amis et de moments de partage autour d’activités et de festivités.

 

Notre actualité

voir tout >>>