Des mesures dérisoires pour relancer le tourisme ?

Publié le 03.11.2016

Le comité interministériel réuni par Manuel Valls cherche à rassurer les visiteurs étrangers, dont les arrivées ont diminué de -8% cette année. Plan d'actions efficace ou coup de communication ?

Le comité a élaboré un plan d'actions de 43 millions d'euros pour relancer la destination. Parmi les mesures annoncées, la sécurité des visiteurs tient une place importante : 15,5 millions sont prévus pour les protéger de la petite délinquance qui cible particulèrement les touristes étrangers (caméras, commissariats mobiles...). Un deuxième axe du plan d'actions est davantage orienté vers les professionnels du tourisme, en leur proposant des prêts bonifiés pour moderniser leur établissement. 

Des mesures utiles pour inverser la tendance à la baisse des arrivées étrangères, selon Didier Arino, mais loin d'être suffisantes lorsqu'on sait que l'impact économique lié aux dépenses des seules clientèles étrangères représentent 150 milliards d'euros !

De même, prévoir 11 millions d'euros pour dynamiser les investissements à l'échelle de la France entière semble largement sous-dimensionné. Pas de quoi changer la donne à Paris par exemple, où l'industrie touristique connaît une crise des plus graves, ni permettre à la France de retrouver des parts de marché face aux destinations concurrentes européennes et mondiales. 

Notre actualité

voir tout >>>