Coronavirus : l'impact sur le tourisme en Nouvelle-Aquitaine

Publié le 15.04.2020

Les professionnels de la Nouvelle-Aquitaine sont au pied du murs. Les vacances de Pâques seront catastrophiques. Pourront-ils s’en remettre ?

« Il n’y aura pas de vacances de Pâques. Les ponts de Mai sont tout à fait compromis et nous avons une explication gouvernementale qui est assez floue sur la possibilité pour les acteurs du tourisme d’ouvrir leurs établissements. On ne sait pas quand ça sera possible et c’est un vrai problème car il y a 110 000 emplois à la clé. On ne sait pas non plus quelles seront les obligations pour les acteurs du tourisme et quelles seront les règles (distanciation sociale, ouverture des restaurants et conditions…). Avant l’épisode du Covid-19, les réservations étaient plutôt en hausse. Les acteurs du tourisme devront compter sur une clientèle de proximité et une clientèle française. »

 

Est-ce qu’après le confinement la saison estivale sera « sauvable » ?

 

« L’espoir que nous avons c’est que la saison puisse démarrer au moins de façon relativement forte en juillet-août et qu’elle puisse se prolonger sur l’automne. Mais à l’évidence, on en est plutôt à essayer de sauver ce qui peut l’être et notamment de permettre aux entreprises touristiques de générer un minimum de trésorerie pour pouvoir passer le cap, mais ça va être extrêmement compliqué. La force de l’Aquitaine est que l’essentielle de la clientèle qui vient est une clientèle française. Nous devrons compter sur la solidarité des Français pour qu’ils viennent passer leurs vacances dans l’Hexagone. Ça sera d’ailleurs très compliqué pour eux d’aller à l’étranger. Nous devons aussi avoir une solidarité avec nos produits locaux et productions de terroir ainsi qu’avec nos hébergements touristiques. Nous avons énormément de campings sur le littoral ; certains étaient d’ailleurs très bien réservés comme le Sylvamar à Labenne, des chaînes comme Flower Campings ou Sunélia. Il y a une envie de nos concitoyens de partir en vacances. Nous allons aller vers un autre type de tourisme : un tourisme de proximité, plus inclusif, en valorisant les productions et savoir-faire de terroir, comme La Fraise Label Rouge, les produits Qualité Landes et toutes nos belles AOP. Ça fait partie de la solidarité. »  

Notre actualité

voir tout >>>