Vacances 2017 : le retour aux sources

Dracénie, destination rurale ©Thierry Bouriat

Publié le 24.05.2017

Un superbe article paru dans le supplément L'Express du 17 mai.

Les Français aspirent à des vacances "ressourçantes" et "nourrissantes" : se retrouver, partager, découvrir, apprendre, être surpris... 77% des estivants privilégient pour cela la proximité, en choisissant de passer leurs vacances en France.  

"Ils veulent revenir avec des souvenirs plein la tête mais aussi des sensations : éprouver du plaisir est l'élément cle de 2017.  Ce n'est pas un hasard si les destinations proposant du contenu sont en progression notamment la façade atlantique, de la Vendee au Pays Basque." L'image d'authenticité et les valeurs portées par les destinations pèsent dans la décision : "respect de l'environnement, douceur, multitude de choses à vivre et forte identité culturelle dans le sud-ouest, par exemple, avec une préférence pour les stations de Biarritz, Saint-Jean-de-Luz et Arcachon".

Un autre déclencheur de séjour : le patrimoine, dès lors qu'il est valorisé. L'Aude, qui attend cette année 2,5 millions de vacanciers, a su miser sur ses atouts : Carcassonne, les châteaux cathares... Au-delà des sites, c'est tout un imaginaire qui est sollicité, à contre-courant de la mondialisation et de la standardisation. "Le mystère, la fascination sont indispensables pour vivre une expérience authentique."  

"Inversement, les destinations un peu « superficielles » du sud-est, comme Cannes ou Saint-Tropez, régressent. Les  vacanciers ne veulent plus subir les interminables embouteillages et la densité étouffante de population. Les inconditionnels du Midi se tournent volontiers vers des espaces plus préservés comme la Dracénie, dans l'arrière-pays du golfe de Saint-Tropez."

Cette prime au contenu, à la qualité de l'expérience, à l'émotion, est bien illustrée par le succès de Bordeaux, déclarée la ville la plus tendance du monde en 2017 selon Lonely Planet. est Bordeaux ! "Inscrite au patrimoine mondial par l'Unesco pour son port de la Lune, elle s'est réapproprié son fleuve en valorisant ses quais, puis s'est dotée d'une Cité du vin qui fait sa réputation mondiale. Toutes les valeurs de plaisir et de convivialité sont présentes, la culture va toujours de pair avec l'oenotourisme, la gastronomie, les productions de terroir. Et il n'y a pas de destination touristique qui fonctionne bien sans eau."

 

Notre actualité

voir tout >>>